FICTION : 1984, de Georges Orwell

  Roman d’anticipation écrit par George Orwell, et publié en 1949. Big   Brother, la principale figure du roman, est une organisation de contrôle colossale. Métaphore du régime policier et totalitaire, elle surveille les citoyens jour et nuit et réduit les libertés. « 1984 » est une « contre-utopie ». Comme nous l’avons vu, les utopies peuvent devenir totalitaires et aliénates. C’est ce que nous pouvons voir à Océania, où le héros Wilson échoue après maints efforts à retrouver la liberté que Big Brother prend le soin de refuser à tous les membres du « Parti ». Grâce à des sortes de caméras/écrans appelés « Télécrans » qui surveillent les citoyens et transmettent les messages du Parti, le contrôle est absolu. Le règne de Big Brother qui plane de manière terrifiante et floue est celui de la maîtrise de l’homme par la technique, qui mène à cette aliénation.
Bien qu’il n’existe aujourd’hui aucune société semblable, on trouve de nombreux points communs avec notre société actuelle : la téléréalité en est le meilleur exemple avec ses candidats qui se font filmer 24h/24. Les réseaux sociaux tels que Twitter ou Facebook permettent également « d’espionner » l’activité des gens à tout moment de la journée, laissant certaines traces à vie dans les méandres complexes du web…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :